Trading

Nous allons maintenant expliquer une technique qui découle du betting exchange appelée le trade.

Nous allons prendre le meilleur site de betting exchange disponible, soit Betfair.

Vous avez probablement vu précédemment sur la page betting exchange que vous avez la possibilité de proposer un pari sur la non réalisation d?un résultat, ce qu?on appelle le «lay». Cette possibilité supplémentaire offerte par les sites de betting exchange, vous l?imaginez bien, entraîne des possibilités supplémentaires et une façon plus évoluée de parier sur internet.

Le trade est une technique de pari qui permet d?assurer un gain pendant le déroulement d?une rencontre, en direct, et ce avant la fin de la partie. En effet, avec un bookmaker classique, les joueurs sont obligés de garder leur pari jusqu?à la fin d?un match et attendre le résultat. Le trade dans les paris sportifs est basé sur le même principe que le trade en bourse puisqu?on anticipe des fluctuations de cotes.

Cette technique, si elle est employé à bon escient, permet de gagner peut être moins gros mais de façon plus sûre.

Le trade revient en fait à «backer» et à «layer» sur un événement en live avant sa fin, ou bien l?inverse, c?est-à-dire à «layer» puis «backer». On joue en fait sur les fluctuations de cotes d'un événement sportif lors de son déroulement.

Le trade, vous l?aurez compris, peut se jouer sur tous les sports mais certains se prêtent beaucoup mieux à cet exercice. En effet, il faut qu?il y ait des variations de cote assez nombreuses pour pouvoir tirer profit de cette technique.

Des sports comme le basket (surtout la NBA) et le tennis se prêtent bien au trading, car ils peuvent avoir de multiples fluctuations du score pour espérer sécuriser ses gains. Il est préférable aussi de consulter les statistiques actuelles des équipes ou des joueurs pour essayer de choisir au mieux votre match.

On peut sécuriser des gains avant la fin d?une rencontre quel que soit le résultat final selon les fluctuations du pointage qui affectent les cotes, si on agit comme cela :

  • «Back» sur une cote A puis «lay» sur une cote B, à condition que cote A > cote B
  • «Lay» sur une cote A puis «back» sur une cote B, à condition que cote B > cote A

Vous devez soit vendre le pari que vous avez acheté précédemment à une cote plus basse ou acheter le pari que vous avez vendu à une cote plus élevée. Il faut bien entendu que vous soyez attentif.

Exemple de trading

Match de tennis : Tournoi ATP de Miami Mars 2008, 1er Tour entre Gael Monfils et John Isner.

Cotes proposées le matin du match :

  • Victoire de Monfils avec une cote de 2.1
  • Victoire de Isner avec une cote de 1.9

En consultant le classement ATP du moment, on se rend compte que Monfils est en retrait par rapport a John Isner mais cela provient du fait qu?il a peu joué en début 2008.

En analysant les 2 joueurs, vous vous dites qu?il y a la une opportunité pour un trade.

En effet, Monfils, qui revient sur le circuit reste sur 2 défaites mais face à deux joueurs mieux classés que lui. On peut penser qu?il va essayer de mieux faire et passer un 1er tour pour la 1ère fois cette année contre un adversaire qui est d?un niveau assez proche, en tout cas il aura des occasions de prendre les devants selon vous. Vous n?êtes vraiment pas sûr de l'issue de la rencontre, vous souhaitez donc pouvoir sécuriser un gain avant la fin du match.

Vous décidez donc de «backer» sur Gael Monfils (victoire de Monfils) la somme de 100 ? avec une cote de 2.1 avant le match qui aura lieu en soirée.

Suivant les principes du trade évoqués plus haut, votre but est donc d?assurer des gains quel que soit le résultat du match durant la rencontre en fonction de la fluctuation des cotes.

Vous avez choisi de parier gagnant Gael Monfils avant le début du match.

Le principe qui s?applique alors est celui-ci :

  • «Backer» a une cote A puis «layer» a une cote B, à condition que cote A > cote B

Vous anticipez donc une cote qui va descendre pour Gael Monfils car il va prendre une avance à un certain moment dans un set ou dans la partie. Il vous faut donc décider à quelle cote vous voulez «layer».

Vous décidez alors du niveau de la cote que vous désirez «layez» (vendre), soit 1.8. C?est ce qu?on appelle aussi dans le jargon du trading le «stop loss» car c?est à ce moment qu?on va déclencher le «lay».

Maintenant que vous avez décidé à quelle cote vous aller déclencher la vente, il faut bien évidemment calculer précisément la mise à laquelle vous devez «layer».

Pour calculer cette mise, un petit calcul rapide et simple est à faire :

  • Mise du «LAY» = (cote «back» / cote «lay») * mise «back».

(Le principe de calcul est le même si vous faites un «lay»).

Soit dans notre exemple :

  • Mise du «Lay» = (2.1 / 1.8) * 100 soit 116.67 ? (arrondi)

Si vous ne voulez pas perdre de temps, il existe une calculatrice web très bien pensée qui calcule tout pour vous, il suffit de rentrer les bonnes infos aux bons endroits.

Vous voyez directement le bénéfice net que vous pouvez tirer de ce pari avec cette calculatrice.

Il faut donc «layer» une mise de 116.67 ?@1.8 afin d?assurer un gain quel que soit le résultat du match. Vérifions tout ça en résumant les deux cas possibles :

  1. Victoire de Gael Monfils

    Dans ce cas, vous gagnez le «back» mais perdrez le «lay»:

    • Mise de 100 ? @ 2.1= gain de 210 ?, bénéfice net de 110 ? ( 210 ? -100 ?).
  2. Il faut enlever à cette somme le montant perdu du «lay» qui sera versé au joueur qui a pris votre pari, soit :

    • 116.67 ? @ 1.8 = 210 ?, vous devez donc verser 210 ? - 116.67 ? (mise du joueur) soit 93.33 ?.

    Gain total :

    • 110 ? ? 93.33 ? = 16.67 ?

    (Il faudra enlever les 5% de commission de Betfair sur les gains soit environ 0,83 ?)

  3. Victoire de John Isner
  4. Dans ce cas, vous gagnez le «lay» mais perdrez le «back»:

    • Gain du «lay» = 116.67 ? (mise que vous avez proposé et qui a été échangée)

    Il faut enlever à cette somme la mise perdue du «back» :

    • 116.67 ? ? 100 ? = 16.67 ?

    Gain total :

    • 116.67 ? 100= 16.67 ?

    (Il faudra enlever les 5% de commission de Betfair).

On voit donc que quel que soit le résultat de la rencontre vous assurez 16.67 ? de gain (moins la commission de 5% de Betfair prélevée sur les gains). Bien évidemment, il faut que les circonstances vous soient favorables et que la cote descende assez selon le déroulement du match.

Pour en revenir à l?exemple, le trade à réussi dans le second set suite au gain de celui-ci par Monfils 6-3 après avoir perdu le 1er set. Il a par la suite gagné la rencontre.

Voici donc le principe du trade, bien sûr l?exemple inverse avec un «lay» puis un «back» est possible selon ce que vous envisagez du déroulement de la rencontre. Il y a également la possibilité de sécuriser des gains avant le début du match si pour une raison quelconque il y a une grosse fluctuation de cote avant la rencontre.

Conclusion

Le betting exchange ou P2P est un moyen original de parier car il offre des possibilités plus larges pour les joueurs, notamment la possibilité de trade lors des rencontres en live. Grâce à cette technique du trade, vous pouvez assurer des gains quelque soit le résultat final avant la fin d?un événement sportif, ce qui est impossible avec les bookmakers classiques. C?est donc une façon plus évoluée d?appréhender les paris sportifs sur Internet.

Attention, il est nécessaire de bien comprendre le fonctionnement du betting exchange et les conséquences avant d?engager des sommes importantes. Nous vous conseillons fortement de miser au départ la plus petite somme possible afin de maîtriser au mieux le betting exchange» et la méthode du trade, il est aussi fortement recommandé de bien connaître les bases du pari sportif avant de se lancer dans cette expérience nouvelle.

N?hésitez pas à venir poser vos questions à propos du betting exchange  ou du trade sur le forum de Parier en Ligne.